SWOB report – Last day

C’est après une vraie nuit de sommeil que je peux reprendre mes esprits et vous raconter enfin cette dernière journée au SWOB… qui dès le matin est teintée d’une pointe de nostalgie. Comme toujours la bonne humeur règne mais on le sait tous, il va falloir se quitter. Derniers repas partagés, derniers cours, dernier apéro et dernière soirée… Mais il faut rester concentré pour celles et ceux qui doivent montrer le travail de leur semaine au public. Ainsi les répétitions et les derniers ajustements se font malgré la fatigue qui atteint son summum. Car si les swobers ont le coeur serré de devoir se quitter, le reste de leur corps s’impatiente de pouvoir enfin dormir!

La soirée commence donc par le show « F’heels » d’Agnès, puis s’enchaînent la démo des profs de West coast swing restants -Olivier et Virginie ayant du partir plus tôt- l’atelier Hand’s’OM Style de Fanny et enfin le Bootcamp fusion La La Land de Marie. Des shows variés, remplis d’énergie et d’émotion, se sont achevés sur une chorégraphie surprise des bénévoles pour Achile. Quelques mots de remerciements et la piste se libère enfin pour les danseurs, qui même après une semaine ont toujours soif de danse.

Comme il est trop difficile de se quitter comme ça, rendez-vous au camping pour les derniers instants de fous rires, certains étant partis pour une nuit blanche avant de prendre le train. L’occasion de revenir sur les verbes définissant le SWOB… Et se rajoutent à ceux donnés la veille (danser, rencontrer, découvrir, partager, se challenger, rire, pédaler, briefer…) une nouvelle liste élaborée entre autres par Delphine et Ti punch à 6h du mat’: « Boire, kiffer, bronzer, plonger, pédaler, subir, dégonder »…
Dimanche matin, les départs se font en plusieurs vagues, le camping se vide. Le SWOB est bien fini! Chacun rentre chez soi avec des souvenirs mémorables, des courbatures aussi et « quelques » bleus!

Conclusions de ce SWOB 2017?
Une expérience qui peut se vivre différemment selon la formule choisie: Semaine, weekend, cours, camping, … mais qu’on ne fasse qu’y passer ou qu’on le vive à 100%, on peut ressentir cette atmosphère unique à différents niveaux. L’air marin, la taille de l’événement -grand et petit à la fois- l’équipe de bénévoles, la douce folie de Mr Dinga, l’équipe d’intervenants de haut niveau et pourtant accessibles, l’ambiance familiale, mais aussi et surtout ce concept unique et ce pari de faire se côtoyer le West Coast Swing et la Salsa. Les deux communautés se mélangent et se redécouvrent tous les ans à la même époque, à Rivedoux. Comme le disait Delphine, c’est une colonie de vacances autour de la danse, et pas seulement le west coast et la salsa, car le petit plus c’est bien aussi ces cours de danses solo.
Certes le SWOB n’est pas parfait, mais c’est qu’il faut savoir sortir un peu des cadres pour proposer quelque chose d’aussi beau!

Vous n’y étiez pas? J’espère que ces « swob report » vous auront donné envie de réserver votre dernière semaine d’août 2018!
Vous pourrez d’ailleurs tenter de remporter un pass pour le prochain SWOB lors du Jack ‘n Jill amical qui aura lieu à l’occasion du stage des 5 ans de Simply West.
Retrouvez également toutes les vidéos postées cette semaine sur notre chaîne Youtube, et le reste de nos actus sur notre page Facebook.
Vous êtes fans du SWOB? N’oubliez pas de liker la page, vous y retrouverez les photos par exemple.

Merci à tous pour vos retours positifs, à bientôt…

, , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire