SWOB report – Day five

Pour recharger ses batteries et poursuivre le SWOB comme il se doit, ce mercredi était l’occasion d’une pause, le day off.
Pour les stagiaires en tout cas, car les intervenants eux se sont réunis pour travailler ensemble sur la fameuse chorégraphie des profs que nous découvrirons jeudi soir.
Certains swobeurs ont profité de cette accalmie pour visiter les environs, les autres se sont rendus à la Beach Party danser les pieds dans l’eau sous le doux soleil de l’Ile de Ré. Puis les plus courbaturés se sont laissés aller à une divine séance de streching avec pour fond sonore le bruit des vagues…
La soirée qui a suivi avait pour particularité de réunir westcoasteurs et salseros dans la même salle, alternant les rythmes et les ambiances. Avait lieu également le célèbre concours de whip dont les gagnants cette année sont… des salseros!! C’est aussi ça le SWOB, surprenant! La soirée s’est poursuivie tranquillement jusqu’à 4h… Il fallait peut-être se ménager pour la suite, que je vous raconterai demain 😉

  • TI PUNCH, LE CHRIS MARQUES DE DANSE AVEC LES SWOBEURS

Danse avec les Swobeurs approche, entretien avec l’un des membres du jury, Ti punch le célèbre danseur de Rueda…

Est-ce la première fois que tu participes à DALS?
Il y a 2 ans j’étais participant, j’ai eu la chance de danser, de faire la première de la soirée avec une partenaire super sympathique sur “libérée délivrée”. Cette année je suis jury, c’est un nouveau challenge. J’adore danser, j’adore m’amuser, et se retrouver en position de juge c’est compliqué pour moi, parce que quoi qu’il arrive si les danseurs s’amusent c’est parfait.
Avez-vous des consignes sur les critères de jugement?
Personnellement mon critère ça serait de l’énergie, de la synchronicité, ce qui n’existe pas mais c’est un mot que j’ai inventé il y a 2 jours. De la cohesion. Cette année il n’y a que 3 passages, des troupes de 6 personnes et du coup les critères pour moi seront un peu diffférents. Il y aura bien sûr la technique, le choix de la musique et au final le retour du public.
Qu’est-ce-que les danseurs devraient faire pour soit t’impressioner soit t’émouvoir?
Ce qui vraiment pourrait m’impressionner c’est que les danseurs avec leur choré me fassent redécouvrir la musique.

  • JEAN LUC, PHOTOGRAPHE OFFICIEL DU SWOB DIARY

Tu viens au SWOB depuis combien de temps?
C’est ma deuxième édition. J’avais fait la première en tant que bénévole.
Quels conseils donnerais-tu aux danseurs pour être les plus beaux sur tes photos?
Moi ce que je kiffe le plus, c’est quand il y a un vrai partage entre les danseurs, quand ils se regardent et qu’il y a forcément un petit sourire qui apparait. Même si on ne le voit pas forcément sur la photo, on le devine.
Il ne faut pas forcément que les danseurs me regardent, ce ne sont pas les meilleures photos, de mon point de vue.
Mais tout est bon!!!

  • LES SWOBEURS ONT LA PAROLE – JENNIFER, danseuse west coast swing

C’est ton premier SWOB?
Non, c’est ma deuxième édition.
Tu fais la semaine entière?
Oui!
Qu’est –ce-que tu penses du SWOB?
C’est un super événement, super ambiance. On danse jusqu’au bout de la nuit, c’est top!
Tu reviendras l’année prochaine?
Oui!

  • LES SWOBEURS ONT LA PAROLE – JEROME, danseur salsa

C’est ton premier SWOB?
C’est le troisième.
Tu fais aussi du West coast?
J’ai commence lors de mon premier SWOB, cours débutants initiation la première puis cours évolutif l’année suivante et là cours inter.
C’est toi qui a gagné le concours de whip non?
Oui, voila. Petit miracle de ce soir… petit miracle du SWOB!
Qu’aimes-tu particulièrement au SWOB?
L’ambiance festive. C’est un festival très bien organisé avec une très bonne énergie, avec des intervenants qui sont vraiment de très bonne qualité. Il y a une marque de fabrique qui fait que ça se démarque.
Tu reviendras l’année prochaine?
Carrément, oui!

, , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire